Aide aux soins

Il s’agit d’un accompagnement pluridisciplinaire, en ambulatoire et dans la durée, des personnes présentant des troubles addictifs.

Un usager de moins de 25 ans faisant parti de la consultation jeunes consommateurs peut être orienté vers l’aide aux soins après évaluation de ses consommations ou, si besoin, au cours de son suivi. Après 25 ans, la personne est suivie directement en aide aux soins.

Les différents professionnels accompagnent l’usager dans son projet de vie. En effet, il bénéficie d’une assistance médicale gratuite sous forme de consultations avec un médecin généraliste du C.S.A.P.A., lors de rendez-vous individuels. Des traitements de substitutions peuvent être prescrits si nécessaire.

La prise en charge d’une addiction ne peut se baser uniquement sur une approche médicale. Pour accompagner une personne, il faut travailler avec elle sur la place que vient combler le produit dans sa vie de tous les jours. L’usager doit reprendre le pouvoir sur sa vie, combattre les habitudes installées lors de la consommation de produits. Pour changer, il doit lui-même retrouver sa place au monde et son estime de soi. Ce procédé de reconstruction de la vie des usagers est travaillé en entretien avec l’un des psychologues du centre.

De même, pour que l’individu puisse petit à petit avancer dans son parcours d’addict, il lui faut avoir les ressources nécessaires et retrouver une situation sociale stable. C’est ce que les travailleurs sociaux du centre vont l’aider à construire. L’usager construira son projet d’avenir avec ses envies et ses capacités. Les travailleurs sociaux assurent un service d’aide à la réinsertion sociale de la personne. Ils accompagnent les usagers en leur offrant de l’information sur leurs droits et en assistant leurs démarches afin d’améliorer leur qualité de vie.

L’usager avance à son rythme dans son projet de soins. Il n’est pas rare qu’il passe par des phases de reconsommations.
Pour accompagner une personne dans sa démarche de soins, les professionnels lui apportent un accompagnement global comprenant les aspects :

  • biologique
  • psychologique
  • social

L’une ou l’autre de ces approches utilisées seules se révèlent inutiles voir inadaptées.

Schéma d’un accompagnement dit « bio-psycho-social.»

 

bio_psycko_social

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *